Wood'e, le vélo électrique qui rend hommage aux woodies californiens

Publié le : 02/12/2018 09:16:01
Catégories : BUKE BIKES , E-BIKES , FAT BIKE , VELOS ELECTRIQUES

Le Wood'e de Buke Hossegor, une nouvelle vision de la mobilité électrique

“I bought a ’34 wagon and we call it a woodie" chantaient Jan and Dean en 1963. Ce tube co-écrit par Brian Wilson des Beach Boys et son acolyte Jan Berry a fait entrer dans la postérité les fameux woodies, ces automobiles américaines aux flancs bardés de bois, popularisées par les surfeurs à partir des années 40 et 50.

Dès cette époque, le surf-art des photographes LeRoy Grannis ou John Severson, enfonce le clou en dupliquant à l’infini sur des toiles, gouaches, photographies et films en 35 mm, ces incroyables automobiles chargées de jeunes filles et de garçons bronzés, sportifs et insouciants. Vêtus de board-shorts Hang Ten, Jantzen ou Mister Nii, ces derniers chevauchent des longboards Gordon & Smith, Hobie, Hap Jacobs, Bing, Greg Noll, Takayama…

De l'utilitaire au véhicule d'agrément

Détourner un utilitaire pour en faire un mythe, à l’image du fameux combi Volkswagen dans les années 60 et 70,  c’est toute l’ironie de la surf culture ! A l’origine en effet, les surfeurs des forties et fifties qui étaient plutôt du genre fauchés, ont jeté leur dévolu sur ces breaks ou pick-up parce qu’ils étaient pratiques et pas chers.

Une partie de la carrosserie était composée de véritable pièces de bois, ce qui offrait pas mal d’avantages. Les boiseries résistaient à un usage intensif en bord de mer, bien mieux que l’acier ou les peintures de l’époque. 

La taille des woodies permettait de transporter les immenses planches de surf dont certaines en bois précieux, elles-aussi, avant la révolution de la résine et du pain de mousse. Et les prix de ces occasions étaient imbattables pour des surfeurs aux fonds de poche troués. 

Le Wood'e réinterprète le mythe

Au fil des fifties, les woodies vont disparaître petit à petit des lignes de montage de Detroit. En  1950, Plymouth cesse la commercialisation de son Station Wagon. Chrysler en fait de même avec son fabuleux Town and Country. Les Super Estate Wagon 1953 et Roadmaster Estate Wagon 1953 de Buick ont été les derniers breaks américains de production à conserver la vraie construction en bois.

Reste que la tradition a perduré jusque dans les années 90, avec des décorations en plastique, imitation bois. Les woodies sont aujourd’hui des pièces de musée que les collectionneurs s’échangent ces derniers à prix d’or. D'une certaine manière, ces autos annonçaient déjà les premiers SUV.

Plus de 70 ans après le Wood’e de Buke bikes ré-interprète le mythe à sa façon avec sa plaque en bois intégrée dans le cadre. Ce détail est devenu un signe distinctif pour tous les vélos de la gamme Buke. Ce vélo électrique de type beach cruiser, détonne dans le paysage et s'arrache sur le littoral atlantique, auprès des descendants des beach-boys.

Le Surfliner de son côté rend hommage au train qui longe les meilleurs spots de surf du Pacifique, de Santa Barbara à San Diego.

Quant au Beach Cab, ce vélo pliant de Buke est un croisement entre un taxi new-yorkais Checker Marathon et un buggy californien, deux autres mythes de la route.

Un woodie californie, un mythe roulant pour tout amoureux de surf et de beach culture

Partager ce contenu